La propriété forestière

Il y a partout dans le monde des propriétaires de forêts. Leurs formes, les modes de propriété et les tenures varient selon les pays (forêts publiques, forêts privées, concédées, etc.), tout comme les droits et les devoirs liés au statut de propriétaire. En Suisse, quelques différences existent même entre les cantons. 

Chaque canton possède une loi et une ordonnance forestières propres, en concordance avec la loi et l'ordonnance fédérales. Ces textes établissent, entre autres, les règles en matière d'exploitation, de gestion, de soins sylvicoles, de conservation de la forêt et déterminent, ce faisant, l'essentiel des droits et devoirs des propriétaires. Le Code civil suisse est un autre document fondateur car il définit la propriété et - dans le cas particulier de la forêt - garantit le libre accès du public en forêt.