Avril 2018

 

A lire notamment dans cette édition:

  • •Pourquoi les coûts de récolte de bois ne diminuent-ils pas sur le Plateau suisse? interrogent trois personnes en charge de l'analyse du Réseau d'exploitations forestières (REF)
  • •Un pépiniériste a comparé deux systèmes de récolte de cônes de pin sylvestre et montre que Ces semences valent bien leur prix
  • •La Teste-de-Buch fait de la résistance dans les Landes de Gascogne. Les propriétaires et exploitants de cette forêt sont dépositaires d'un droit ancestral qu'ils comptent bien défendre.
  • •100 heures et 420 francs, tel est l'investissement nécessaire pour construire une Baraque démontable pour bûcherons. Ou tel était plutôt, selon un plan publié en 1949 dans LA FORÊT et repris dans ce numéro.

Sommaire

Erratum: une erreur d'unités s'est glissée dans le barème des coûts des machines publié dans l'édition de mars de LA FORÊT. Si les montants en francs sont bien corrects, l'unité «Francs/litre»  (Fr./l) doit être remplacée par «Francs/heure»  (Fr./h.), sauf pour les machines portatives à main (tronçonneuses, débroussailleuses, écorceuses et treuils à moteur de tronçonneuse et tarières). Le tableau corrigé est publié ici.

 

Dans LA FORÊT 03/2018, l'ancien ingénieur forestier cantonal neuchâtelois, Léonard Farron, rend hommage à Maurice de Coulon (1924-2018) qui fut, notamment, le dernier directeur de l’Inspection fédérale des forêts, de 1969 à sa retraite en 1988.
Texte intégral de l'hommage de Léonard Farron à Maurice de Coulon