Rapports annuels

Rapport annuel 2017
Privilégier les échanges et la confiance

Extrait de l'éditorial

La sylviculture est une industrie « de vitrine ». Contrairement au menuisier dans son atelier, par exemple, nous travaillons dans la forêt, qui est accessible à tous. Tout ce que nous faisons ou nefaisons pas, le public le voit et en discute. Le menuisier produit sur mesure ce que ses clients lui commandent et lui paient. Nos forêts, elles, font pousser aujourd’hui du bois pour lequel il n’y aura pas de clientèle avant 50 ou 100 ans, tout en fournissant d’autres prestations importantes pour un largepublic. Alors que les relations d’affaires d’une menuiserie peuvent souvent se compter sur une main, les doigts de tous les employés d’une entreprise forestière ne suffisent pas à énumérer les multiples groupes d’intérêts concernés par son activité.

Vous en apprendrez plus en cliquant sur l'image.