Beate Jessel, nouvelle directrice du WSL

Le Conseil fédéral a élu la professeure Beate Jessel au poste de directrice de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL. Beate Jessel est actuellement présidente du Bundesamt für Naturschutz (Office fédéral de protection de la nature) en Allemagne. Elle entrera en fonction le 1er septembre 2021 et succédera au professeur Konrad Steffen. (Via WSL)

Beate Jessel, nouvelle directrice du WSL; Photo: Ursula Euler, BfN

Le WSL aura une nouvelle directrice en la personne de Prof. Dr. Beate Jessel à partir du 1er septembre 2021. Beate Jessel est présidente de l’Office fédéral allemand de protection de la nature (BfN) depuis novembre 2007. Elle était auparavant titulaire de la chaire de stratégie et de gestion du paysage à l’Université technique de Munich et d’un poste de professeure d’aménagement du paysage à l’Université de Potsdam.

Ce qui l'enthousiasme le plus dans sa nouvelle mission, c’est le large spectre des thèmes traités par le WSL et la combinaison de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée. Elle entend développer ces atouts avec les collaboratrices et collaborateurs de l’institut : « Le WSL est un des leaders mondiaux dans de nombreux domaines, comme la recherche sur la neige et les avalanches. Sa visibilité internationale doit encore être améliorée, notamment en renforçant les liens avec les institutions européennes. » Elle souhaite également encourager les transferts de connaissances et renforcer les échanges entre la recherche et la pratique. « Nous devrions concentrer encore davantage nos travaux sur des sujets de société : outre l’adaptation au changement climatique ou le passage aux énergies renouvelables, il s’agit principalement de l’évolution démographique, de l’extension de l’urbanisation ou des nouveaux besoins en matière de tourisme et de loisirs. »

Beate Jessel a passé son doctorat de gestion des paysages à l’Université technique de Munich. Ses recherches portent sur les concepts et les stratégies de protection de la nature, l’aménagement du paysage et la gestion de l’utilisation du territoire, la planification à orientation écologique, la gestion des bassins versants et l’esthétique du paysage. « Je me considère comme une généraliste. Je tiens donc à renforcer les liens entre les cinq champs de recherche du WSL et leur intégration dans le Domaine des EPF. » L’implantation de l’institut dans l’environnement des deux universités ETH Zurich et EPF Lausanne présente un grand potentiel : « Les résultats du WSL peuvent ainsi être directement appliqués à l’enseignement et le WSL peut à son tour attirer des jeunes titulaires de diplômes. »

Beate Jessel succède à Konrad Steffen, victime d’un accident mortel lors d’un voyage d’étude au Groenland en août 2020. Avec son poste de directrice du WSL, elle deviendra également professeure à l’ETH Zurich et à l’EPF Lausanne, si le Conseil des EPF le confirme.