2016, une année à faînes exceptionnelle

Sur tout le Plateau, les branches des hêtres ploient cette année sous les graines.

Les graines triangulaires des hêtres contiennent 40 % d’huile et sont donc une précieuse source de nourriture pour de nombreux animaux des forêts. (Photo: Gerhard Elsner, Licence: GFDL-CCBYSA3.0-migrated).

2016 est ce qu’on appelle une paisson pleine, rapportent les experts de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL. Un phénomène surprenant dont il est pourtant difficile d’expliquer la fréquence et l’origine.  « Il s’agit d’une des plus grandes faînées des 30 dernières années », indique Toni Burkart, spécialiste des graines d’arbres au WSL. Pour des raisons qui ne sont pas encore définitivement élucidées, la plupart des arbres forestiers produisent des quantités particulièrement importantes de graines à des intervalles déterminés, différents selon les essences. Les chercheurs du WSL suivent depuis déjà plus de 25 ans le retour de la paisson pleine chez les hêtres, chênes et sapins.