Forêt et gibier, un document de synthèse

Une régénération naturelle de la forêt et des habitats intacts pour la faune sauvage ne sont pas incompatibles, montre un document de synthèse de la Conférence suisse pour la forêt, la faune et le paysage (CFP) adopté fin novembre 2018.

Régénération de la forêt et gibier, une question d'équilibre, juge la CFP. Photo Alain Douard/LA FORÊT

La Conférence suisse pour la forêt, la faune et le paysage (CFP) estime que la régénération de la forêt et un habitat forestier riche en structures et en espèces jouent un rôle fondamental. Elle s'engage pour une compréhension mutuelle, l'acceptation et la définition d'objectifs en ce qui concerne la relation forêt-gibier et elle appelle à trouver des solutions, en particulier aux niveaux local, régional et intercantonal. «Cela nécessite des mesures coordonnées de sylviculture et de chasse, en tenant compte de la présence des grands prédateurs. Pour garantir la régénération de la forêt tout comme des populations de gibier saines, une collaboration et une implication de tous les acteurs concernés sont primordiales», écrit encore la CFP, qui  a chargé ses conférences techniques (Conférence des inspecteurs et inspectrices cantonaux des forêts [CIC] et Conférence des services de la faune, de la chasse et de la pêche [CSF]) d’analyser les tensions qui existent dans les domaines de la gestion de la forêt et de la faune sauvage et d’élaborer des positions sur le sujet.