Les scieries de Suisse ont du bois en stock et sont surapprovisionnées

On observe depuis début août une forte augmentation des populations de bostryches et des vo-lumes de bois attaqués. Il en arrive actuellement de grandes quantités sur le marché, dans toute la Suisse.

Photo: ForêtSuisse/Jaquemet

Ce sont surtout les régions de basse altitude de Suisse alémanique qui sont touchées et les volumes sont plus élevés qu’initialement prévu. Le 10 septembre, la Commission suisse du marché du bois (CMB) a procédé à une analyse de la situation.

La conjoncture économique favorable, la construction en bois toujours en expansion et des carnets de commandes bien garnis ont incité les scieries a remplir précocement leurs parcs à grumes. Aux chablis du début de l’année s’ajoutent désormais d’importants volumes de bois bostrychés. Les stocks débordent. Avec les bois en cours de livraison, ceux encore entreposés en forêt ou hors forêt, des scieries se trouvent en situation de surapprovisionnement massif. La plupart des scieurs ont des réserves de grumes jusqu’à la fin de l’année, d’autres jusqu’en mars/avril; ils n’ont pas besoin de bois frais pour le moment. La météo veut qu’il y ait nettement moins de bois bostrychés en Romandie et dans l’ouest du Mittelland.

Communiqué de presse du 12 septembre 2018