L’été s’annonce rude pour la forêt et ses propriétaires

En 2018, tempêtes, sécheresse et bostryches ont été à l’origine d’un afflux de bois dans la forêt suisse. La situation risque encore d’empirer ces prochaines semaines. Le changement climatique modifie plus rapidement que prévu le visage de nos forêts et aggrave la situation de leurs propriétaires.

L'aspect de nos forêts change plus rapidement que prévu. Photo Urs Wehrli/ForêtSuisse

Pour 2018, on estime que plus d’un demi-million d’arbres sont morts ou ont dû être abattus d’urgence. Et l’hécatombe se poursuit. Insidieusement, sans que la plupart des gens y prennent garde, l’aspect de nos forêts se transforme. Les professionnels font face à un défi de taille. L’association faîtière des propriétaires forestiers, ForêtSuisse, a dressé un état des lieux sur le terrain, près de Soleure. Cette conférence de presse a rencontré un écho certain auprès de grands médias alémaniques notamment.