Peu de pression d'eau, peu de bois

Une équipe internationale dirigée par l'Institut fédéral de recherches WSL a découvert que la pression de l'eau dans le tronc est également un facteur décisif pour la croissance des arbres.

Mélèzes valaisans. Photo ForêtSuisse, Alexander Jaquemet

Jusqu'à présent, les scientifiques supposaient que la quantité de carbone formée dans les aiguilles est le seul moteur de la croissance de toutes les branches, troncs et racines des conifères. Une équipe internationale dirigée par l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) a découvert dans le Lötschental (canton du Valais) pour la première fois que les arbres ne fabriquent du bois dans leur couche de croissance (cambium) que si la pression de l’eau dans leur tronc est suffisamment élevée.