44 tonnes pour le bois brut

Le Conseil national a adopté une motion de Jean-François Rime (UDC, Fribourg) en faveur d'un relèvement de 40 à 44 tonnes du poids autorisé pour les camions transportant du bois brut.

«L'économie du bois et des forêts engendre de nombreux transports. Par rapport au poids et à la valeur du bois fraîchement coupé, les transports sont très onéreux et ont encore perdu de leur compétitivité en raison de la récente appréciation du franc, argumente le motionnaire. Le passage de 40 à 44 tonnes entraînerait une augmentation de la charge utile d'environ 22 à 26 tonnes ou de 24 à 28 mètres cubes de grumes par train routier. Il en résulterait une diminution des coûts, des trajets et des émissions. Cette mesure, qui ne coûte rien, déchargerait la branche de 5 millions de francs par année.»

La motion est donc envoyée au Conseil des Etats pour examen, sachant toutefois que cette même Chambre haute a refusé une motion qui allait dans le même sens, en avril 2015.