Scolytes: deux fois plus de cas en 2018

Le typographe continue sa progression. La quantité de bois d'épicéa infesté par le typographe (Ips typographus) a doublé depuis 2017 pour atteindre avec 735 000 m3 son niveau le plus élevé depuis 2006.

Epicéas infestés par des bostryches. Photo Beat Wermelinger, WSL

En Suisse, dans tous les cantons du versant nord des Alpes, les volumes de bois infesté jusqu'à fin 2018 ont augmenté par rapport à l'année précédente. Toutefois, la situation varie considérablement d'un canton à l'autre, comme le montrent les résultats de l'enquête menée par le groupe «Protection de la forêt suisse» à l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL).

Les scolytes ont profité du matériel de ponte en quantité suffisante que constituaient les épicéas affaiblis par les tempêtes et la sécheresse.