Scolytes: la situation s'aggrave

Le volume de bois d’épicéa infesté par les scolytes a encore augmenté en 2017 pour atteindre 320 000 mètres cubes. Ceci représente entre 3 et 4 fois le niveau des années 2008 à 2012.

Un scolyte typographe. Les pullulations ont augmenté en 2017. Photo Beat Wermeliger/WSL

Ces chiffres ont été révélés par l’enquête annelle de Protection de la forêt suisse à l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL). « Même s’il y a encore des régions peu concernées par les attaques de scolytes, on ne peut plus considérer la situation comme étant calme au niveau suisse», jugent les experts du WSL. Par contre il serait exagéré de parler d’une pullulation comme celle des années qui ont suivi la tempête Lothar. Le premier envol s’étant produit tard au printemps, il n’y a pas eu de  troisième génération de typographes en 2017.