Sols forestiers trop riches et trop acides

Les polluants atmosphériques azotés, lorsqu’ils se déposent en grandes quantités dans des écosystèmes comme celui de la forêt, entraînent une surfertilisation et une acidification des sols.

Le choix des essences, comme le chêne, le sapin ou l'érable, a une influence sur l'acidification des sols. Photo Stephan Isler/ForêtSuisse

Le 15 février 2017, le Conseil fédéral a adopté le rapport «Options pour compenser l’acidification des sols forestiers et pour améliorer leur fertilité», par lequel il répond au postulat du conseiller national Erich von Siebenthal (UDC, BE) «Ramener les cendres en forêt pour lutter contre l’acidification des sols».