Un nouveau scolyte en Suisse

Le scolyte nordique de l’épicéa est originaire de Scandinavie. Il a été découvert pour la première fois en Suisse. Des forestiers et des chercheurs l'ont identifié dans la vallée du Rhin à l’aide de pièges à phéromones spécifiques, ainsi que lors de contrôles de bois infesté, communique l'Institut fédéral de recherche sur la forêt, la neige et le paysage (WSL).

Le scolyte nordique de l’épicéa («Ips duplicatus») et, à d., une écorce d'épicéa avec orifices d'entrée de cet insecte. Photos: Nina Feddern, Beat Wermelinger/WSL

Le scolyte nordique de l’épicéa (Ips duplicatus), originaire de Scandinavie, a été découvert pour la première fois en Suisse. En collaboration avec les services forestiers du canton de Saint-Gall et de la Principauté du Liechtenstein, des chercheurs du WSL ont pu l’identifier des deux côtés de la vallée du Rhin. Cette nouvelle espèce de coléoptère observée en Suisse infeste principalement l’épicéa. Elle est originaire de Scandinavie, d’Europe orientale, de Russie et d’Asie.

Depuis quelques années, les observations sont de plus en plus nombreuses en Europe centrale, notamment en Allemagne et en Autriche. En plus de sa propagation naturelle, le transport du bois d’épicéa non écorcé par route et par rail peut être responsable de son avancée vers le sud. Le développement du nouvel insecte est similaire à celui du typographe (Ips typographus), l’espèce de scolyte de l’épicéa la plus répandue en Suisse. Le scolyte nordique de l’épicéa, habitué à des températures plus basses, prend cependant son envol au printemps, en général plus tôt que le typographe. Son développement larvaire est également un peu plus rapide.

Les deux espèces de scolytes sont en concurrence directe pour les lieux de reproduction sous l’écorce des troncs d’épicéa. Toutefois, on ne sait toujours pas si les infestations par le scolyte nordique de l’épicéa augmenteront à l’avenir et quelles en seront les conséquences économiques.