Propriété publique

La majeure partie de la forêt suisse est détenue par quelque 3500 propriétaires publics. Il s'agit principalement de communes politiques ou bourgeoises, de paroisses, de corporations, de cantons et de la Confédération.

Les communes bourgeoises et les communes politiques se partagent l'essentiel des forêts publiques. Elles en détiennent chacune 41%. Les cantons et la Confédération en possèdent 6%, qui constituent les forêts souvent appelées «domaniales» ou «d'Etat».

Des acteurs importants

Les propriétaires publics ne constituent que 1% et quelque de l'effectif des propriétaires de forêts suisses. Mais ils détiennent 70% de la surface forestière du pays; ils possèdent donc en moyenne une bien plus grande superficie (260 hectares) que les privés.

Les forêts en mains publiques fournissent aussi, avec 64%, la plus grande part de la récolte suisse de bois. Les propriétaires publics jouent donc un rôle de premier plan pour l'exploitation et l'entretien des forêts. De concert avec les innombrables propriétaires privés, ils assurent le maintien des multiples fonctions de la forêt (production de bois, protection, délassement, eau potable, biodiversité, filtration de l'air, capture de CO2, etc.).