Le bois, matière première

Les forêts fournissent une matière première renouvelable naturelle, le bois. Il est utilisé dans la construction et l'industrie. On en fait des maisons, des charpentes, des meubles, etc. Une part croissante du bois produit en Suisse sert de combustible pour chauffer maisons et bâtiments, en remplacement d'énergies fossiles comme le mazout ou le gaz.

Près de 10 millions de mètres cubes (m3) de bois poussent chaque année dans la forêt suisse. Environ la moitié, soit 5 millions de m3, sont récoltés. Une récolte de 2 à 3 millions de m3 supplémentaires resterait durable, car la forêt suisse est sous-exploitée. Le volume de bois sur pied augmente et les peuplements forestiers vieillissent. Avec l'âge, ils deviennent plus instables, c’est-à-dire plus sujets aux tempêtes ou à des attaques de bostryches.
Il est donc important d’utiliser du bois et de rajeunir régulièrement les forêts. Ce faisant, une matière première durable peut être récoltée et les forêts restent en forme et peuvent mieux remplir leurs fonctions.

La consommation de bois en Suisse

En Suisse, la consommation de bois atteint en moyenne 10,5 millions de m3 par an. Ce volume est constitué:

  • de la récolte de bois dans les forêts suisses
  • de la différence entre les importations et les exportations
  • du bois issu des haies et bosquets hors forêt
  • du charbon de bois
  • du bois usagé et du vieux papier recyclés.

Environ la moitié du bois est utilisée à des fins énergétiques, un quart pour des produits en bois massif et un autre quart pour les matériaux à base de bois, le papier et le carton.

Le bois stocke du dioxyde de carbone et en limite les émissions

La forêt et le bois sont d'importants réservoirs de dioxyde de carbone (CO2): les arbres capturent d'importantes quantités de CO2, l'immobilisent et le stockent dans le bois. Le bois récolté et travaillé peut conserver ce CO2 pendant des siècles. A cela s’ajoute un effet de substitution: partout où l’on utilise du bois, on évite l'emploi d’autres ressources – émettrices de CO2 – comme l’acier ou le béton dans la construction, ou encore le pétrole ou le gaz pour la création de chaleur.

Dans une succession de processus optimale dite «utilisation en cascade» –, le bois peut être réemployé plusieurs fois avant de servir finalement à produire de l'énergie. Ce faisant, l’économie de CO2 réalisée en utilisant du bois est multipliée, car chaque unité de bois remplace successivement à différents endroits un autre matériau. Si les trajets de transport sont courts – consommant donc peu d’énergie grise –, le bois suisse est le matériau idéal en terme de protection du climat!

Du bois provenant des forêts suisses, ça s'impose!

Pour les raisons que l'on vient d'évoquer, l’utilisation de bois suisse est particulièrement durable. Elle favorise le maintien de places de travail et la création de valeur ajoutée régionale. Les associations professionnelles ont introduit un certificat d'origine pour le bois suisse. Exigez du bois du pays arborant le «Label Bois Suisse»!

Pour en savoir plus www.holz-bois-legno.ch