Forêt de la biodiversité

Plus de 40% des animaux et des plantes présents chez nous dépendent de la forêt pour leur habitat - plus de 25'000 espèces ! Grâce à des lois strictes ainsi qu'à une exploitation et un entretien durables, la forêt offre un habitat naturel et stable.

Plus d'un tiers de la superficie de la Suisse est recouvert de forêts. En Suisse, celle-ci est strictement protégée en termes de surface et sa gestion est soumise à des prescriptions strictes. Ainsi, les forêts sont devenues à long terme un habitat stable et sûr pour de nombreuses espèces végétales et animales - y compris pour celles qui perdent d'autres habitats naturels en raison de la pression croissante exercée par l'urbanisation et les loisirs.

Par "biodiversité", on entend la diversité des habitats, des espèces et des gènes. Avec 120 types de forêts, la forêt suisse offre une énorme diversité d'habitats, sous l'influence des différentes altitudes, du climat et des différents modes d'exploitation.

La création de différentes structures et d'éléments de mise en réseau est déterminante pour la biodiversité. Il s'agit par exemple de:

  • une composition variée d'essences d'arbres
  • des arbres et arbustes de différents âges
  • promotion d'essences rares, d'arbres biotopes et de bois mort
  • création de lisières riches en structures et de forêts clairsemées (où beaucoup de soleil peut atteindre le sol)
  • élimination des forêts (vierges) qui peuvent subir un processus de vieillissement naturel

Une biodiversité élevée est certes souhaitable, mais elle a aussi un prix. Favoriser la diversité et veiller à la protection des espèces nécessite généralement des interventions ciblées dans la gestion forestière ; les dépenses supplémentaires (p. ex. sécurisation des routes ou récolte du bois plus difficile) entraînent des coûts, et la renonciation à l'exploitation entraîne une baisse des revenus (moins de bois et de surface de production) pour les propriétaires forestiers.

On ne peut et ne doit pas attendre des propriétaires forestiers qu'ils fournissent ce service à la collectivité de manière volontaire et totalement gratuite.

Praxisbeispiele Biodiversitätsförderung

Die Förderung der Biodiversität im Wald bietet diverse Möglichkeiten der Inwertsetzung: Zum Beispiel die vertraglich geregelte Ausscheidung eines Waldreservates oder die Vermarktung eines Biotopbaumes an einen Paten. Die Palette an «Produkten» ist breit, ebenso jene der potenziellen Kunden.

Nachfolgend eine Auswahl verschiedener Praxisbeispiele zur Inwertsetzung der Biodiversität im Schweizer Wald.

Unter Mitwirkung der Grundeigentümer, Pro Natura und dem Kanton Graubünden sind zwei Waldreservate (Gesamtfläche 1'880 ha) auf privatrechtlicher Basis ausgeschieden worden.
Weitere Informationen finden Sie hier.

Waldparzellen werden durch Paten gesponsert, wobei der Preis je m2 berechnet wird. Die Einnahmen werden für den langfristigen Schutz des Sihlwaldes eingesetzt.
Weitere Informationen finden Sie hier.

Das Stadtforstamt Baden bietet diverse Sponsoringmöglichkeiten für lokale Unternehmen an. So liess es sich z.B. bei der Wiederansiedlung der Lungenflechte in den Stadtwäldern durch Apotheken finanziell unterstützen.
Weitere Informationen finden Sie hier.

Wertvolle Bäume werden durch die Beiträge von Baumpaten erhalten und tragen so zur Biodiversitätsförderung und zur Unterstützung der touristischen Wertschöpfung bei.
Weitere Informationen finden Sie hier.

Diese Baumpatenschaft im Hochgebirgswald unterstützt den Erhalt der Artenvielfalt in der Region und soll die Bevölkerung für Naturwerte sensibilisieren.
Weitere Informationen finden Sie hier.